graphorama.net

AccueilDOCUMENTATIONFiches métiers › Illustrateur(trice)

Illustrateur(trice)

Spécialiste du coup de crayon, l’illustrateur ne se contente pas de traduire un texte en images. C’est à lui de rechercher les moyens d’expression et d’exécution appropriés.

Spécialiste du coup de crayon, l’illustrateur ne se contente pas de traduire un texte en images. C’est à lui de rechercher les moyens d’expression et d’exécution appropriés. Travail sur commande oblige, l’illustrateur est ­souvent amené à se spécialiser sur un sujet ­(mécanique, médecine, faune,...) ou dans un style (réaliste, humoristique...). C’est à ce prix qu’il acquerra une notoriété et fidélisera une clientèle.Toujours solitaire, ce métier varie selon le secteur où il s’exerce. Dans la pub, l’illustrateur répond à une commande précise (free-lance). Pas question de fantaisie. Le travail s’effectue sous la houlette du directeur artistique. Il peut travailler aussi dans la communication d’entreprise. Il est alors roughman. Dans la presse, l’illustrateur a davantage de liberté, mais il doit coller aux propos du journaliste. L’édition, notamment l’édition pour enfant, est le secteur où la fibre artistique s’exprime le plus. Quel que soit le cas, il est difficile de démarrer dans l’illustration. Et plus encore d’en vivre. être polyvalent permet, au début du moins, d’élargir son champ d’interventions.

Formations :

Même si la profession abrite de nombreux autodidactes, il est conseillé de suivre une formation pour acquérir les bases indispensables en dessin et apprendre à maîtriser les outils de création (traditionnelle ou infographique) : école Estienne, Arts-Déco, écoles nationales, régionales ou municipales des beaux-arts, ESAD de Strasbourg, écoles privées...

Source : ONISEP.

Partager cet article :